D’autres mots.. témoignages recueillis entre 2009 et 2013

Je remercie chaque personne d’avoir écrit ses propres mots intérieurs.

Arnaud - Lyon

« Merci pour ce weekend de formation. Il m’a permis de faire face à des peurs que je sentais depuis tout petit en moi, mais qui me faisaient toujours réagir par la fuite. Ce sont des peurs d’excès et de colère essentiellement que je sentais monter en moi régulièrement et que je réfrénais. Pendant ce weekend tu m’as donné l’occasion à travers chacun d’entre nous, du groupe, de retraverser ces émotions. Je t’avoue que par moment je voulais partir reprendre le vieux schéma et une petite voix me disait continue... continue c’était l’occasion d’y faire face au moins une fois et de voir ce qui se passe.

Je te remercie, car pendant ce stage tu m’as poussé à lâcher les barrières et je n’ai pas eu d’autres choix que de faire confiance à autre chose plus grand que le bla bla mental improductif. J’ai découvert une partie plus grande de ma présence. Oui pour cela, tu déranges, oui tu allumes la lumière sur nos freins, oui tu peux paraître aussi excessive par moment, mais c’est juste à la hauteur des murs que nous étions en face de toi par moment. Tu m’as permis de voir mon mur et prendre de la distance.

C’est aussi grâce à cet exercice du calme que j’ai pu sentir la différence entre le calme intérieur et le calme apparent qui ne servait qu’à me protéger de l’énergie bouillante qui vit en moi. Hier, j’en avais peur et aujourd’hui je l’aime quand je la sens. J’ai beaucoup appris en 2 jours à tes cotés et je me suis laissé aller à mon ressenti dans le corps et à quelques mots clé, et j’ai pu découvrir des ressources intérieures qui maintenant je le sais étaient déjà là, mais endormies derrière mes murailles mentales et mon histoire familiale. À présent, je sens que je suis capable d’accepter et d’aimer la vie telle qu’elle est sous toutes ses formes qu’elle prend à travers moi. Merci Isabelle »

Anne-Marie - Nîmes

« Les séances avec Isabelle Desclèves sont de véritables retrouvailles avec moi. Elles dépassent le cadre des dents pour redonner à la personne toute sa dimension unique. Après une seule séance téléphonique, les torsions de la dure mère qui m’affectaient depuis plus de 10 ans ont cessé ! Merci pour ces moments de réappropriation de mon corps et l’apaisement qui en résulte. »

Brigitte - Lyon

« J’encourage chacun et chacune à vivre ou expérimenter le travail avec Isabelle, oser la rencontre avec soi- même de nos zones d’ombre et de lumière. Isabelle a cette capacité à venir nous chercher là où la vie ne demande qu’à s’exprimer. Plus qu’une thérapeute, elle est aussi le témoin de la vie. Merci, pour ce chemin parcouru et les personnes rencontrées lors de ce travail. »

Céline - Nantes

« Je suis heureuse de vous faire part de mon ressenti : l’an dernier, au printemps, j’ai eu, par téléphone, deux séances avec vous à environ un mois d’intervalle chacune.

Même si, au préalable, j’étais un peu perplexe à l’idée de faire une séance sans rencontrer, physiquement, la thérapeute, j’étais cependant très intéressée par votre démarche et vous m’aviez alors bien expliqué qu’en ce qui concerne l’énergie il n’y a pas forcément nécessité d’une présence côte à côte. L’échange téléphonique est déjà une vraie rencontre, par la voix, la discussion et le déroulement de la séance.

Ma motivation était également très importante car j’ai beaucoup souffert par mes dents et j’essayais d’en comprendre un sens plus profond. En parallèle j’avais entrepris une thérapie avec une psycho-praticienne à Nantes qui pratique les constellations familiales et le rebirth de naissance. J’avais fait en sorte, toutefois, d’espacer largement les rendez-vous afin que chaque travail ait sa place propre et que j’en distingue les effets indépendamment ; j’ai ainsi pu faire un travail complémentaire et apprendre à discerner mes besoins du moment grâce aux signaux envoyés par mon corps physique.

Lors de notre première séance j’ai ressenti combien un changement intérieur important était en train de se faire mais je me sentais incapable de traduire de quelle manière cela opérait.

Après notre seconde séance j’ai davantage compris l’idée que vous m’aidiez à me reconnecter avec moi-même, mon corps, et les différents corps subtils. Je l’ai compris en intégrant dans mon quotidien les conseils et orientations que vous m’aviez suggérés et en lâchant prise ; j’ai beaucoup apprécié la manière dont vous amenez les choses, en tout cas pour moi ce fut une riche expérience. Même si j’ai toujours des soins en cours et des prothèses dentaires en cours de réalisation, les douleurs violentes de l’époque se sont atténuées pour enfin disparaître progressivement.

Je me sens davantage en harmonie avec moi et mon environnement, même s’il y a toujours à découvrir « plus loin » ! Dans des périodes de doutes ou de fatigue je repense à l’impact de ce travail sur moi et cela me remet toujours sur un chemin plus positif, c’est pourquoi je suis heureuse de vous le témoigner. » Céline.

Frédéric - Pyrénées

(chirurgien-dentiste) « Plus mal.... génial ! Bravo ! Vous avez une sensibilité étonnante, une voix d’une grande sensibilité, qui s’adapte à tous les âges, les vécus, les mémoires visitées. Merci à toi, j’ai envie de te tutoyer car nous partageons le même monde des dents, la même « énergie » nous anime. Je n’ai pratiquement plus de douleurs à la nuque. Je te remercie encore pour cette séance venue d’une autre dimension, j’adore !! »

Marie-Anne - Rhône

« Quelques nouvelles suite au travail accompli ensemble pour mes dents 37 puis 35 et pour lequel je souhaite te remercier. J’ai reçu le jour de mon anniversaire, ma nouvelle dent 35 et je suis ravie. Tout s’est bien déroulé, idem la pose de l’implant grâce au travail que nous avions fait ensemble. Beaucoup d’accueil et de gratitude par rapport à la dent et aux personnes qui sont intervenues. L’argent colloïdal, l’élixir de perles de rivières (pour la douceur), l’arnica, les bains de bouche au calendula, Star of Bethleem et Clematis pendant quelques jours et le coussin de gel froid. »

Frédérique - Ardèche

Première séance à Lyon puis par téléphone.

« Le travail que j’ai commencé il y a maintenant deux ans et qui s’est étalé sur une année et demie environ, m’a permis de modifier en profondeur ce que j’appellerais la relation de moi à moi.

À l’époque je me suis décidée à venir vous voir (j’avais votre brochure depuis plusieurs mois ou années) pour des problèmes récurrents de dents qui se dévitalisaient « toutes seules » (nécrose spontanée). Je le ressentais alors comme une violence, une injustice contre moi mais sûrement pas comme quelque chose qui venait de moi, voire d’une partie de moi. Je me rappelle bien la première séance chez vous, j’étais très déstabilisée, les mots qui venaient me semblaient extérieurs, étrangers (comme cette partie de moi alors) puis au fil des séances ces mots je les ai compris, reconnus et puis attendus comme une évidence, je sentais de plus en plus qu’ils sonnaient totalement juste, qu’ils résonnaient en moi et qu’ils me faisaient du bien. Très rapidement j’ai ressenti un mieux-être physique et psychologique et petit à petit mes ressentis internes ont bougé. J’ai commencé à être plus attentive à mon bien-être personnel, j’ai compris que ma priorité était d’être bien avec moi-même, que je voulais modifier mes choix de vie pour être en harmonie avec cette nouvelle conscience de mon être intérieur.

Aujourd’hui, j’ai transformé ma relation à mon travail pour plus de plaisir et moins de contrainte, je suis beaucoup moins exigeante avec moi même au quotidien, je m’autorise plus de moments de plaisir, j’ai appris à aimer ce qui est gratuit ou inutile. J’ai choisi de garder dans ma vie campagnarde ce que j’aime, les chèvres mais sans la contrainte de la traite et du fromage, j’ai osé adopter des ânesses, je prends le temps de m’occuper du jardin et des arbres. Je suis en ce moment dans la partie concrète de mon changement de vie : rompre les anciens liens, en créer d’autres, transformer, exister autrement que comme productrice de fromages, avoir le courage de ne faire que ce qui me motive, ne nourrir que les relations qui me nourrissent vraiment. J’ai obtenu l’agrément de famille d’accueil qui va me permettre d’avoir un nouveau statut social, un nouveau travail chez moi et de continuer à m’occuper d’un jeune de 15 ans qui est chez moi depuis plus d’un an. Voilà, je termine en vous remerciant très chaleureusement pour l’aide que vous m’avez apportée pour parcourir ce chemin. »

Michel - Aubenas

Suite à un problème de dent douloureuse et de déchaussement : « Je sens que j’investis mes dents. 24h après la séance téléphonique, je pouvais serrer les dents sans ressentir de douleur. J’ai pu éviter l’extraction et la dévitalisation conseillées par mon dentiste ! Lorsque je l’ai informé il a dit : « c’est vrai, le stress aggrave. » Plus d’un an et demi plus tard, je n’ai toujours pas eu besoin de retourner chez le dentiste. Pour tout soin je me contente d’un brossage normal accompagné d’un brossage inter-dentaire minutieux le soir avec utilisation d’un dentifrice à l’argile. »

Michèle - Lyon

« Courant 2013, j’ai suivi deux séances, qui, je l’avoue m’ont laissée perplexe pendant un certain temps. Et soudain, mes peurs concernant mes soins dentaires se sont évanouies, mes hésitations ont disparu et la pose de mes implants et autres corrections se sont passées à merveille.. et sans souffrance ! Je tiens donc à vous en remercier. »

Rose - Aix en Provence

“Je vous avez consulté fin septembre pour stabiliser la dégradation de ma dentition malgré une bonne hygiène dentaire et une alimentation saine.

La séance m’a beaucoup apporté, elle m’a permis de prendre conscience que le rejet total de toute ma famille (ancêtres, parents, frères&sœur) donc de mes racines faisait périr mes dents (racines).

… J’ai cheminé 20 ans pour rejeter tous les conditionnements qu’ils m’avaient transmis et me reconstruire. J’ai tout reconstruit dans ma vie : l’image de l’homme en moi, l’image de la mère, de la femme, de mon activité professionnelle, l’image de l’amitié... mais je n’ai pas reconstruit « mon pays », mon territoire, mes racines, « ma terre promise ». Je n’ai jamais voulu acheter de logement malgré un budget suffisant, pour ne pas m’enraciner car je n’étais pas sûre de mes choix de vie.

Aujourd’hui que je suis pratiquement reconstruite, que je sais qui je suis et ce que je veux, je peux enfin choisir de me donner de nouvelles racines. Mon époux et moi-même avons décidé d’acheter une maisonnette en Pologne (pays d’origine de mon époux, j’y ai déjà vécu durant un an), en pleine nature, au milieu d’un parc naturel, pour planter mes nouvelles racines. Depuis cette décision, je ressens que mes dents vont mieux, la maladie est entrain de s’évaporer... Je ressens avec tout mon corps que c’était ce qui me manquait. Grâce à votre aide, j’ai pu identifier « ce trou » dans ma nouvelle identité. Je vous en remercie. ”

Valentine - Lyon

"Je souhaitais vous donner quelques nouvelles suite à notre séance d’hier... Je dirais en premier lieu que j’en suis très très heureuse, même si j’ai été littéralement sonnée, je suis redescendue doucement, avec un mal de tête incroyable... Cette fin de matinée il était encore là, après 14 H de sommeil, d’affilée... j’ai essayé de le localiser avec mes mains, haut du crâne... emplacement de la fontanelle et il partait de toutes mes dents... quel voyage intérieur... arrivée à la maison je n’ai pas arrêté de boire, j’avais une drôle de faim... ce matin, nausée, mal de cœur et mal de tête moins fort mais encore là, sans parler du tambour de machine à laver et des rêves incroyables... mon corps d’une densité énorme, impression de peser 2 tonnes, comment mon matelas à résisté ?

J’ai fait une grande grande toilette... en disant un bonjour de re-connaissance à mon corps et peut-être pour la première fois de ma vie, lavé mes dents à moi « m’aime », même si beaucoup sont parties...

Ce qui m’étonne c’est que je ne sois pas arrivée à dire un grand oui en réponse à la question que vous me posiez à la fin de ce marathon... « est-ce que j’accepte ou désire ou accueille (?) ce que l’univers a de meilleur pour moi ? » Ma réponse « oui non oui » m’a mise très mal à l’aise, comme si j’avais raté un examen d’entrée... Je me suis demandée pourquoi puisque je chemine depuis... afin de me re-connecter au monde... C’est comme si je ne pouvais pas dire...

Souvent enfant j’avais l’impression que pour faire partie du monde il fallait avoir dit ou fait, quelques choses que tout le monde savait et avait dit ou fait, mais pas moi, car je ne savais pas ce que c’était, véritable torture, car ce quelque chose était un CEZAM qui donnait le droit de vivre, comme je ne trouvais pas, je me suis enfermée dans un « non »... Après c’était comme vivante à l’intérieur et impossible de parler de s’exprimer de vivre dehors...

Curieusement en créant ma compagnie, je n’ai pas cessé d’apprendre aux autres les chemins pour être, pour jouer, pour se sentir mieux, accepter la vie, le ici- maintenant, la joie, la beauté, le plaisir, ouvrir les sens, donner sens... à travers la création artistique, pendant plusieurs années j’ai fait des heureux, des initiations, des métamorphoses magnifiques... j’anime plus les formations, mais continue à travers mes projets, ayant à portée, à l’intérieur comme des sources intarissables... le « hic » pas moyen de créer de l’intime, de la maison, du foyer... de vivre l’amour avec un homme... en accord avec un profond & total « OUI » au bonheur à la joie de vivre pour moi même... Vous imaginez comment vos phrases « tu veux m’utiliser ou je peux être utile ? » ont raisonné fortement...

Depuis deux ans suite à un début de déprime carabinée, j’ai entrepris des démarches et j’ai l’impression de tout réapprendre, la séance d’hier m’a montré un paysage immense, tragiquement inscrit dans la douleur et je l’ai bien reconnu.... un des nombreux aspects qui m’ont surpris, c’est le rappel militaire... enfin bon je pourrais en parler pendant des heures, le propos n’est pas là.

J’ai parlé à une parente de votre démarche, en préservant totalement le travail que nous avons fait, afin qu’elle soit dans une relation personnelle sans appréhensions et parasites inutiles en amont. Lui est dit la puissance du travail... mais ne lui est pas expliqué comment celui-ci s’effectuait. Pour moi c’était une surprise, j’ai oublié en venant, qu’à l’origine vous étiez dentiste, puis quand vous m’avez parlé de l’Allemagne et de la formation que vous avez suivie, en regardant vos bras danser dans l’espace votre corps bouger et vos ballerines, j’ai pensé que vous étiez danseuse, aussi j’étais ailleurs quand nous sommes revenu à ma bouche... je m’attendais à m’allonger sur un de vos canapé et à l’ouvrir toute grande pour une auscultation avec vue sur le désastre comme chez le dentiste... c’est drôle les cheminements... et nous avons ri aussi, c’était un bon moment...

Ce mail aussi, pour vous remercier d’être là, avec tout ce chemin d’expérience et de quête qui permet aujourd’hui ce magnifique travail et cette rencontre. J’ai envie de revenir, car j’ai bien senti que même si la séance était consistante, j’ai un gros chantier de nettoyage qui est juste amorcé, je fais par ailleurs des séances chez une thérapeute, nous avons un protocole que je suis en train de suivre et que j’aimerais terminer, avant de revenir vers vous. J’ai bien enregistré de prendre le temps pour les soins, comme je ne suis pas rapide, je veux bien que vous me donniez les coordonnées de dentistes qui suivent des démarches plus sensible, en relation avec l’être univers.

Ce mail est un peu long... je le pensais au départ « petit mot », mais l’envie de partager avec vous mes impressions, m’emporte, j’espère que vous aurez plaisir à le lire." Valentine, Lyon.

Je remercie chaque personne de permettre leur lecture ici.

Haut de page